fbpx

En route vers le sans insecticide

Les produits phytopharmaceutiques et surtout les résidus sont au cœur de nombreux débats et leurs utilisations deviennent controversées.

La conséquence directe est que les Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) ne sont pas renouvelées. À tel point que l’on parle d’une interdiction d’ici 2 à 5 ans de la totalité des molécules utiles pour le traitement des grains.

La mise en place de solutions et de protocoles de lutte proactive et préventive contre le développement des populations d’insectes va être une évolution majeure et nécessaire pour les stockeurs.

Une thermométrie fiable et complète est la première étape indispensable. La mise en place de dispositifs de suivi des populations, comme des pièges, va permettre d’aller beaucoup plus loin et d’ainsi pouvoir agir sur son stockage. Au-delà de ce suivi, la connaissance fine des espèces présentes ainsi que leur dynamique de développement, seront, dans un avenir proche, indispensables pour adapter les actions curatives sur un lot afin qu’il puisse répondre aux normes de son contrat.

Les stockeurs peuvent tout de même espérer un retour positif en réduisant les coûts d’utilisation d’insecticide ou de rupture de charge pour contenir le développement de population sur un stockage long terme en adoptant certaines pratiques et en suivant quotidiennement la température des stockages. Dans tous les cas, il apparaît nécessaire, voire indispensable, de révolutionner les techniques de stockage afin de répondre à ces problématiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu