Déjà client ? 
Connectez-vous

Les insectes, un risque majeur pour le stockage des céréales

Les insectes représentent un risque important pour la qualité et la valeur des céréales stockées. Ils peuvent causer des dommages importants aux grains en les consommant, en les perforant et en déposant leurs excréments, ce qui peut entraîner : perte de poids et de volume, dégradation de la qualité.

Les insectes peuvent altérer la saveur, l'odeur et la texture des grains, les rendant impropres à la consommation humaine ou animale, Présence de contaminants, entraînant des difficultés, voire l’impossibilité de commercialiser.

Insectes primaires ou secondaires ?

  • Les insectes primaires : Ils s'attaquent aux grains sains et entiers dès leur infestation du silo. Parmi les plus fréquents, on trouve les charançons (charançon du blé, charançon du riz), les bruches et les papillons de la farine.
  • Les insectes secondaires : Ils s'attaquent aux grains déjà endommagés par les insectes primaires, par des moisissures ou par des manipulations. Parmi les plus fréquents, on trouve les silvains, les triboliums et les capucins.
En savoir plus sur les insectes ravageurs des stocks arrow_forward_ios

L'importance de la prévention et de la surveillance

La lutte contre les insectes se complexifie. En quelques années, le nombre de produits phytopharmaceutiques disponibles s’est considérablement réduit, et de plus en plus de débouchés excluent leur usage. L’utilisation de méthodes alternatives devient donc un impératif, d’autant plus qu’une utilisation systématique d’insecticide peut entraîner l’apparition d’individus résistants à la poignée de molécules encore disponibles sur le marché.

Il est donc indispensable de privilégier toutes les actions préventives de lutte contre les insectes qui peuvent être rassemblées dans un itinéraire technique du stockage dont chaque étape apporte sa contribution à la maîtrise finale des insectes.

Surveiller la température et ventiler : un facteur clé de succès

La température joue un rôle crucial dans le développement des insectes des céréales stockées. En effet, chaque espèce d'insectes à une température minimale de développement (TMD) en dessous de laquelle son développement est impossible, et une température optimale de développement (T°C) à laquelle son développement est le plus rapide. 

En pratique, on peut observer les effets suivants: 

  • Pendant les mois d'hiver, lorsque les températures dans les silos sont basses, les insectes sont généralement inactifs. C'est la période idéale pour mettre en place des mesures de prévention, telles que le nettoyage des silos et le stockage des grains sains et secs.
  • Au printemps et en été, lorsque les températures augmentent, les insectes deviennent plus actifs et leur développement s'accélère. C'est la période la plus critique pour la lutte contre les infestations.

En conséquence, la surveillance de la température et la détection des points chauds dans les silos à grains sont des pratiques essentielles pour prévenir du risque de développement des insectes. Couplée à un pilotage efficace de la ventilation pour abaisser la température dans les silos, cela permet d’assurer une prévention optimale.

3 paliers de ventilation préconisés par Arvalis

Pour garantir le maintien de la qualité des grains, il est nécessaire de les refroidir le plus rapidement possible pour les préserver des insectes ravageurs.

Pour cela, il faut mettre en place une stratégie de ventilation de refroidissement, dès la récolte, pour abaisser, par paliers successifs, la température des grains aux alentours de 5°C en début d’hiver.

En conséquence, la surveillance de la température et la détection des points chauds dans les silos à grains sont des pratiques essentielles pour prévenir du risque de développement des insectes. Couplée à un pilotage efficace de la ventilation pour abaisser la température dans les silos, cela permet d’assurer une prévention optimale.

Découvrez les 3 paliers de ventilation
arrow_forward_ios

Connecter les silos et automatiser la ventilation

La lutte contre les insectes se complexifie. En quelques années, le nombre de produits phytopharmaceutiques disponibles s’est considérablement réduit, et de plus en plus de débouchés excluent leur usage. L’utilisation de méthodes alternatives devient donc un impératif, d’autant plus qu’une utilisation systématique d’insecticide peut entraîner l’apparition d’individus résistants à la poignée de molécules encore disponibles sur le marché.

Il est donc indispensable de privilégier toutes les actions préventives de lutte contre les insectes qui peuvent être rassemblées dans un itinéraire technique du stockage dont chaque étape apporte sa contribution à la maîtrise finale des insectes.

Les solutions connectées Javelot éligibles au CEPP

Depuis 2016, le dispositif de C.E.P.P (Certificats d'Economie de Produit Phytopharmaceutique) a pour objectif de réduire, améliorer et contrôler l’utilisation des produits phytosanitaires dans le milieu agricole.

Nos solutions connectées permettent à nos clients (coopératives, négoces, agriculteurs) de pouvoir collecter des points C.E.P.P via la fiche action 2023-065, pour justifier leur engagement dans la réduction d’utilisation de produits phytosanitaires.
S'informer sur les CEPP
arrow_forward_ios

IoTrap, notre solution pour une détection précoce des insectes

Pour connecter tous les types de stockages et rendre notre plate-forme Store&save ® accessible à tous. 

Grâce à une large gamme d’équipements, nous connectons tous les types de stockages afin de faire remonter en temps réel vers la plateforme Store&save ® toutes vos données de températures et de ventilation. 

Tous nos équipements fonctionnent sur des réseaux radio basse fréquence, assurant une transmission des données optimales, quelle que soit votre couverture 3G/4G.

 

calendar-full linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram